Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, de Ruta Sepetys

Chronique de Tom :

Résumé de l'éditeur :

Une nuit de juin 1941, Lina Vilkas, une jeune lituanienne de quinze ans, est arrêtée par la police secrète du régime stalinien.
Avec sa mère et son petit frère, Jonas, ils sont déportés en Sibérie. Là, logés dans des huttes, sous-alimentés, brutalisés et harcelés par les Soviets, Lina et les siens tiennent bon. Soutenue par une mère exemplaire et par sa volonté de témoigner de cet enfer blanc à travers ses dessins et ses écrits, elle tente de survivre, au froid, à la maladie, à l’humiliation, et au travail éreintant de la terre. Dans le camp, Andrius, un jeune déporté de dix-sept ans, affiche la même combativité qu’elle…

Prix : 14€

 

Mon Avis :

 

Vraiment beaucoup de mots me viennent à l'esprit en repensant à ce livre. Mais deux des plus explicites seraient bouleversant et touchant. C'est un livre plein de vie, d'une profondeur à couper le souffle, d'une tristesse sans égale, ce livre a réussi à m'arracher quelques larmes, mais même sans ces larmes, mon corps entier tremblait et pleurait.

Je tiens à remercier les éditions Gallimard Jeunesse. Je n'aurais sans doutes jamais lu ce livre si je ne l'avais pas reçu. Et quand j'y pense, je vous plains de ne toujours pas l'avoir lu. C'est un roman historique, mais moi qui n'en ai jamais lu, j'ai pourtant été passionné par celui-là. Certes le genre est parfois repoussé par nombre de lecteurs, mais le roman nous fait prendre conscience des horreurs qu'a fait Staline en ces temps, d'une manière touchante, et passionnés de ce genre et ceux qui ne sont pas adeptes s'y plairont tout autant ! Ce roman est comme une claque qui nous relève et nous ouvre les yeux sur un passé peu glorieux, et sur l'esprit de l'homme dans des situations pareilles. Sa solidarité, son caractère envers les autres, comment la peur peut nous contrôler, jusqu'à nous rendre pire que des misérables marionnettes.

Cet univers, si loin du nôtre et pourtant si proche de quelques années, est décrit par un style fluide, accrocheur et lisse. Léger. Et pourtant dur et froid. Le livre est à la première personne, ce qui rend comme un témoignage, touchant et renversant. L'histoire s'alterne sur phases présentes et phases futures, ces dernières reprenant un élément du moment qui vient de se dérouler, pour faire référence à un évènement qui s'est passé dans la vie de Lina, souvent joyeux, ou pour expliquer. Mais ces moments donnent un rendu encore plus fort de l'histoire.

L'histoire se déroule avec quelques questions qui ne trouveront leurs réponses qu'à la fin. Elle est rythmée par des rebondissements, touchante avec cette tristesse, cette colère et ces sentiments que retranscrit le livre de manière si bouleversante et rend notre coeur lourd, et nos yeux humides. De plus, les personnages ont vraiment la petite flamme littéraire qui rend un personnage vivant. Ils sont humains, par leur solidarité, et toutes les choses que l'on se rend compte qu'on ne fait jamais, et que ce n'est que dans des situations telles, que l'on voit qui les gens sont vraiment, quel est la flamme qui les anime vraiment.
Ces personnages traversent maintes épreuves, et tous n'y réchappent pas. Et les lieux qu'ils traversent ajoutent aussi au bouleversement du livre.

Des lieux tristes, froids, glacials par le temps, mais surtout les conditions telles que les maladies, les famines, et les personnes, qui donnent l'impression à tous, qu'ils ne sont plus que des poussières dans le monde, et que d'un simple petit coup de balai, quand on en veut plus, on s'en débarrasse. C'est peut être le cas.

Alors lisez ce livre. Je vous le conseille. Lisez le-pour moi, pour l'auteur, pour son père. Mais surtout pour tous ceux qui sont morts dans cette dure période, pour tous ceux qui ont survécus et qui ont dû reconstruire une vie après tout ça. C'est le premier roman qui m'a arraché des larmes. Un vrai coup de coeur pour ce roman touchant et bouleversant.

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.