Delirium, de Lauren Oliver

Chronique de Freelfe :

Résumé de l'éditeur : 

Lena vit dans un monde où l?amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue? Peu à peu elle découvre l?amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu?il n?y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes? « Ils prétendent qu?en guérissant de l?amour nous serons heureux et à l?abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu?à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l?amour ne serait-ce qu?une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge. »

Prix : 18€

Pour lire un extrait cliquez ici !

 

Avis :

 

Lauren Oliver signe avec Les Editions Hachette son premier roman publié en France et premier tome d'une trilogie. Contrairement à l'ordre chronologique, j'ai commencé par Le dernier jour de ma vie, le second roman qu'elle a publié en France. J'avais mis un peu de temps à aimer l'histoire mais j'en étais ressorti avec un coup de coeur : cette auteur m'avait vraiment charmé et c'est donc avec un avis très positif que je commençais ce livre, aux critiques très positives aussi.

Autant vous le dire tout de suite : Je n'ai pas été déçue, loin de là puisque ce roman est un coup de coeur !!
Contrairement au précédent livre que j'ai lu, je suis immédiatement rentrée dans l'histoire et je me suis attachée à Lena très rapidement et j'ai bien intégré son "monde" !

Dans ce premier tome, l'auteur nous dresse un roman dystopique aux Etats-Unis. Dans cette société future, l'amour est considéré comme une maladie mortelle. C'est devenu un sujet tabou. Pour en venir à bout, les scientifiques ont mis en place un Protocole, une opération qui vous protège de l'amor deliria nervosa. C'est donc le Gouvernement qui choisit avec qui vous serez apparié puisque vous ne ressentez plus aucun sentiment. 

Lena est une de ces jeunes filles presque bien rangée de ce monde. Presque car son passée ne peut s'empêcher de la suivre : sa mère avait contracté la maladie malgré le Protocole, jusqu'en mourir. Lena compte donc les jours qui la sépare de son protocole tellement elle a peur de contracter la maladie, comme sa mère... Sauf qu'elle va faire une rencontre qui pourrait bien changer sa vision du monde. 
Lena est une jeune fille attachante, d'environ dix-huit ans, un peu effacée mais courageuse et loyale.

Puis il y a le mystérieux Alex, aussi attachant que Lena. Tendre et protecteur, il paraît sur de lui et on lui fait facilement confiance ! 

Lauren Oliver installe rapidement son monde et les idées de la société. Je dois avouer que j'ai vraiment trouvé cette société intéressante et éradiquer la maladie de l'amour m'a vraiment parut intéressant. Je crois que j'ai été malgré moi, embrigadée dans la société et comme Lena, je me suis retrouvée à douter entre les bienfaits du Protocole et les sentiments amoureux. Même si je ne voulais absolument pas que le couple Lena-Alex se brise ainsi ! 
Ce roman est rempli de suspense et nous entraîne rapidement. Il n'y a pas beaucoup de coup de théâtre mais de nombreux rebondissements quand même. Certains prévisibles, d'autres moins. Nous sommes vraiment entraînés par l'histoire et il se lit très rapidement. Les pages se tournent vite même s'il y a beaucoup d'écriture.
Le roman se termine en pleine action et malheureusement, le prochain tome ne sort pas avant 2012 (oui, je sais, c'est dans 5 jours mais le livre ne sort pas le premier... je n'ai pas trouvé la date de sa sortie d'ailleurs... )

Côté personnage secondaire importante, nous pouvons en noter trois.
Carol tout d'abord, qui est la tante de Lena. C'est le personnage qui incarne l'autorité parental, la femme bien dans la société, qui ne commet aucun travers. Le manque de sentiment voulut par le Protocole nous la montre froide et sans pitié.
Ensuite vient Hana, la meilleure amie de Lena. Hana est vraiment le personnage stéréotypée : la grande et belle blonde derrière laquelle s'efface Lena. J'ai beaucoup aimer observer ce personnage qui, à l'instar de Lena, ne commet aucun travers puis connait une période de rebellion. La question est : jusqu'où ira-t-elle ? Deviendra-t-elle Sympathisante ? Invalide ? Ce sont d'ailleurs les mêmes questions que l'ont se posent pour Lena mais ces deux filles sont différentes...
Et pour finir, l'un des personnages très secondaire du livre mais qu'il fallait que je vous parle car j'ai immédiatement aimé ce personnage, c'est Grace. Grace est une petite fille de six/sept ans qui ne parle pas. Comme Lena, elle a été adoptée par Carol mais je me souviens plus (ou peut-être n'est-ce pas dit) pourquoi... (Ces parents sont-ils morts ? Etaient-ils sympathisants ?) Elle a vraiment un rôle minime dans le livre mais elle est l'image de la petite fille victime de cette société et je pense qu'on la retrouvera dans les prochains tomes...

Pour conclure : certainement un des meilleurs romans que j'ai lu cette année ! Je le recommande vraiment pour une dystopie très intéressante, une histoire d'amour tout aussi passionnante et des personnages vraiment attachants !

partenariat-LA.jpg400_F_21550122_b6HPjAyODPNdlcRo2OjWqhuaTsc9jE.jpg

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Julie
  • 1. Julie | 18/04/2012

Ce livre est vraiment géniale!!! Je viens de la finir et je le recommande fortement

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×