La Voix du Couteau, de Patrick Ness

Ce qu'en dit la 4e de couverture : 
C'est l'année de ses 13 ans et Todd va devenir un homme de Nouveau Monde, uniquement peuplé d'hommes, où chacun peut entendre la pensée des autres : c'est le bruit, incessant, obsédant. Un jour, Todd découvre un lieu où le bruit se tait...
Une quête de liberté et d'amour, portée par une écriture qui vous happe.

Ce qu'en dit l'auteur :
«Ma seule règle a été d'écrire le genre de livre que j'aurai aimé lire adolescent : honnête sans être moralisateur, jamais insultant pour mon intelligence, et si excitant que j'aurais presque été gêné d'en parler...» (Patrick Ness).

Détails techniques :
544 pages - 8,50 euros 

 

Mon Avis :

 

Une révolution littéraire !!! Patrick Ness nous livre un roman extraordinaire et vraiment très déroutant. 

L'histoire est raconté par Todd Hewitt un jeune garçon illettré vivant dans une communauté patriarcale où tout le monde entend les pensées de tout le monde ! 

Quand nous commençons ce roman nous tombons de haut, l'écriture, à travers la voix de Todd, est très particulière. Remplis de fautes d'orthographe, de néologismes, le tout dans une syntaxe totalement détruite, bref de quoi faire retourner les grammairiens dans leur tombe. Passé le moment où on s'arrache les cheveux face au choix narratif, on commence à apprécier le style d'écriture et l'on se rend compte que c'est véritablement innovant et révolutionnaire, faut dire que rare sont les auteurs qui auraient osés une telle infamie. 

Mais en vérité on remercie Patrick Ness de l'avoir fait et de nous avoir donné un roman aussi magnifique. Le genre du roman reste assez classique, c'est un roman de science-fiction/fantastique d'anticipation et d'émancipation. En effet les aventures de Todd nous démontrent les choix écologiques que l'on doit faire avant d'en arriver là où ils en sont, puis l'auteur montre la voix aux adolescents pour prendre leurs responsabilités dans la vie dans le but de devenir adulte. 

Ce roman détaille la vie d'une société utopique qui tourne au désastre, c'est ce que l'on peut communément appeler une Dystopie (contre-utopie), cela va généralement de paire avec les romans d'anticipation. Patrick Ness y ajoute les éléments des romans d'initiation, Todd cherche la vérité dans une ville « légendaire » en passant diverse épreuves comme dans une quête initiatique. L'univers uchronique de Patrick Ness est très fouillé et entièrement maîtrisé. L'intrigue est en place dès le part et se poursuis jusqu'à la fin avec un suspens à couper au couteau (sans mauvais jeu de mot). 

L'action palpitante mêlée aux nombreuses révélations nous laisse en haleine jusqu'à la dernière ligne. Les émotions sont extrêmement bien détaillées, ce qui nous permet une immersion totale dans les aventures de Todd, Viola et Manchee et les situations, que l'on peut facilement apparenter au courant littéraire de l'Absurde, nous laisse faire certaines réflexions comme : est-ce que le fantasme d'entendre et de contrôler les pensées des gens n'est pas une manière de combler nos désirs pervers de voyeurisme et est-ce que cela est réellement une bonne chose ? Est-ce que ce qui ne nous ressemble pas est forcément un animal à abattre ? Est-ce qu'une communauté patriarcale peut réellement se passer de femmes ? Est-ce vraiment nous que nous voyons dans le reflet du miroir, portant un couteau goutant le sang de l'ennemi que l'on a assassiné ? 

Bref et plein d'autres questions encore, qui nous permettent une réflexion sur la condition humaine. 

Un livre portant sur le sens de la vie et de la mort. Un livre aux scènes durs mais indispensables. Un livre démontrant les vices de notre société actuelle. Un livre incroyable...

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

CoriericSen
  • 1. CoriericSen (site web) | 05/09/2012

Since indoor marijuana grows rooms might not pain, low Cravings Marijuana, which contains over 400 dangerous chemicals. click here for more pax vaporizer ploom

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×